Qudus Onikeku est également engagé dans la création d’une nouvelle chorégraphie, We almost forgot, basée sur la façon dont nos corps gardent le souvenir de la souffrance même quand ils s’attachent à le gommer. Pour ce travail de longue haleine, le chorégraphe a souhaité organiser des ateliers dans plusieurs pays du monde avec des personnes ayant subi des traumatismes. L’Arlequin est partie prenante de cette initiative qui se déroulera dans la foulée d’Africaman original, puis avec une résidence de création du 3 au 14 janvier 2016.

Gratuit

Sur réservation 

 Théâtre de l’Arlequin
37, rue Jean Raynal à Morsang-sur-Orge
www.theatre-arlequin.fr
01 69 25 49 15
contact@theatre-arlequin.fr