Bug 2006

Avril à mai 2006

Epinay-sous-Sénart

Fitelli Jean-Paul (2006)

Deux photographies présentent un moniteur mis à plat comme le patron d’un cube de papier. Un détecteur de mouvement soigneusement dissimulé active les écrans camouflés au centre des photographies. Une vidéo qui met en scène deux hommes et une femme au milieu d’un salon, surgit d’un des deux moniteurs. Un des deux hommes sort du champs et s’installe sur l’écran d’en face, à la table de la régie lumière d’une scène de spectacle. L’homme et la femme, amants, se préparent à un strip-tease sur un quiz musical. Avant la fin du jeu érotique, la machinerie se met à fumer, le son d’une musique techno s’amplifie, les projecteurs s’emballent, les écrans clignotent. Le visiteur, pris en flagrant délit de visionner un film érotique en espace public, se trouve invité à danser au milieu des lumières et de la fumée, au rythme d’une musique endiablée.

Cette installation a pour objectif d’induire en erreur le spectateur sur ce qu’elle lui donne à voir au premier abord. L’oeuvre ne se révèle pas dans son immédiateté, pour attirer le spectateur dans un environnement ambigu difficilement identifiable.

Fitelli Jean-Paul (2006)

Il développe un travail artistique articulé autour d’un dispositif qui propose aux spectateurs une œuvre multimédia unique, dont le contenu artistique est potentiellement changeant. Dans le même temps, le projet de l’œuvre unique s’est transformé. Ses œuvres actuelles fonctionnent toutes sur un même principe : attirer, leurrer pour mieux piéger le spectateur. Ce schéma canonique, inspiré du vivant, tire ainsi parti des codes de fonctionnement du spectateur pour lui faire vivre des expériences plus ou moins agréables.

Epinay-sous-Sénart

Épinay-sous-Sénart, France