IKB / Satin Bird

31 mars au 26 juin 2009

Morsang-sur-Orge

Garzoni Sarah (2009)
Ledeur Jean-Paul (2009)

Sarah Garzoni a voulu étudier comment une intervention humaine peut être intégrée, voire participer à un phénomène évolutif. Elle a ainsi fabriqué une centaine de petits objets reprenant des formes et la couleur chères à Yves Klein puis les a disséminé près des aires de parade des oiseaux satin. Ces derniers ont la particularité de construire des nids dont la fonctionnalité repose sur des critères proches de la notion d’esthétique. En effet, les femelles choisissent leur partenaire en fonction de la régularité, de la complexité et de la rareté des composants du nids qui celui-ci sera parvenu à construire. Ainsi, les mâles ne collectent que des objets de couleur bleue, assez rares dans la nature.

Les photographies des nids composés de ces objets constituent le coeur de l’exposition. Cette dernière nous interroge sur la valeur de l’art, le sens esthétique, et finalement sur la condition humaine vis-à-vis des autres espèces animales.

Garzoni Sarah (2009)

Exacerber le sens établi jusqu’à sa totale annulation, inverser l’ordre habituel des choses, repenser le monde par un besoin constant d’interférences, de glissements, de transpositions, de retournements : tels sont les partis pris de Sarah Garzoni, dont le travail se sert fréquemment de l’animal comme d’un passeur vers les territoires de l’étrange et du différent.

Ledeur Jean-Paul (2009)

Expert en restauration d’oeuvres d’art et spécialiste de l’oeuvre d’Yves Klein.

Morsang-sur-Orge

Morsang-sur-Orge, France