Motoo Viridis

31 mars au 26 juin 2009

Juvisy-sur-Orge

Nyeki Catherine (2009)
Mericskay Mathias (2009)

Auteur de la théorie neutraliste de l’évolution, Motoo Kimura a introduit une véritable rupture dans le monde darwinien, en affirmant que ce n’est pas la nécessité qui guide le processus de l’évolution, mais le hasard. Selon lui, ce sont les espèces les plus chanceuses qui survivent.

Evocation et interprétation poétique de cette théorie, « Motoo Viridis » présente un film « cellule », où des « graines » vidéo se transforment, se divisent et évoluent, générant ainsi un tissus organique virtuel proche du vivant. Loin de l’habituel écran rectangulaire, la surface de projection, qui constitue « l’enveloppe » de ce film-cellule, est elle-même dotée d’une plasticité visuelle et sonore ; mouvante, hybride, elle est une sorte de pâte à modeler organique complexe, qui estompe un peu plus la frontière entre réel et imaginaire.

Nyeki Catherine (2009)

Artiste numérique, plasticienne, musicienne, Catherine Nyeki explore dans ses oeuvres un monde végétal imaginaire proche du vivant. À travers ses recherches en « botanique parallèle », elle s’attache également à développer un langage sonore spécifique pour chacune de ses pièces.

Mericskay Mathias (2009)

Chercheur à l’INSERM, Université Pierre et Marie Curie, Unité de recherche « Vieillissement, stress et inflammation ».

Juvisy-sur-Orge

Juvisy-sur-Orge, France