Séquence erronée

Avril à mai 2006

Epinay-sous-Sénart et Vert-le-Petit

Grattenoit Pierre-Jean (2006)
Solnychkine Sophie (2006)

Cette pièce monumentale en tricot de trois mètres sur cinq est réalisée conjointement par les artistes et les habitants d’Epinay-sous-Sénart et de Vert-le-Petit. Chacun des participants doit réaliser un ou plusieurs carrés d’après un patron issu d’un programme informatique conçu par Richard Riegert, informaticien, et les artistes. Cette oeuvre fut exposée successivement au centre culturel Maurice Eliot à Epinay-sous-Sénart et la bibliothèque de Vert-le-Petit.

Ce projet étudie les modalités de fonctionnement du bug, en déplaçant cette problématique du contexte des technologies de pointe à celui des techniques artisanales. Il s’agit d’articuler une réflexion artistique contemporaine à l’action auprès des publics locaux, en expérimentant le phénomène d’erreur au sein d’une réalisation artistique associant artistes et participants bénévoles.

Grattenoit Pierre-Jean (2006)

Titulaire d’un DESS en conception multimédia, il fonde en 2007 le collectif d’artistes ECART/INCIDENCE, dont l’enjeu est d’intégrer le spectateur au processus de création d’œuvres au sein de chantiers ouverts au public. Pierre-Jean Grattenois poursuit ses recherches plastiques en parallèle de son activité de prestataire multimédia indépendant. Il développe dans son travail plastique une réflexion paradoxale sur les technologies numériques, réflexion nourrie par un parcours personnel souvent tiraillé entre questionnement théorique sur l’art et enjeux technologiques plus instantanés, mettant au jour une pratique à mi-chemin entre maîtrise technique et défiance conceptuelle. Plasticien pluridisciplinaire, il cherche à désamorcer les mécanismes de fascination technologique en disséquant des processus langagiers par le biais de pièces vidéo ou d’installations interactives. Emprunt d’une ironie mordante, son travail plastique trouve sa cohérence à travers la mise en place de phénomènes participatifs, invitant les publics à s’engager au sein de propositions ludiques souvent déroutantes.

Solnychkine Sophie (2006)

Née en 1981, Sophie Solnychkine vit et travaille à Toulouse. Plasticienne (photographie, vidéo, son) ainsi que doctorante en Esthétique et Sciences de l’art, Sophie Solnychkine tente d’approfondir ses recherches artistiques en diversifiant ses expériences au sein du monde de l’art, expériences dont le dénominateur commun serait le souci de développer une réflexion théorique et une pratique plastique en adéquation profonde. Ces recherches se concrétisent au travers d’interventions en tant que plasticienne, d’activités de recherche ou encore de commissariats d’expositions comme Exchange views on, programme de vidéos françaises et sud-africaines, co-produit avec l’artiste sud-africain Ed Young, diffusé en France, à Toulouse et à Nice et en Afrique du Sud à Cape Town en mars 2004. Plus concrètement, les recherches de Sophie Solnychkine portent sur le paysage contemporain, les non-lieux, la ruralité moderne, et l’invention de modes de lecture fictionnels du paysage, développés en corollaire d’une interrogation sur la notion de "neutre", telle que la conceptualisa le théoricien français Roland Barthes.

Epinay-sous-Sénart et Vert-le-Petit

Épinay-sous-Sénart, France