Persistance du cadre II

Persistance du cadre II

A travers la diffusion de fumées en nuages de poussières et sur un fond sonore à la fois ténu et persistant, des images se distinguent ou se voilent dans l’obscurité. Cette perspective atmosphérique est accentuée par un axe de construction partageant l’espace en deux en sa diagonale. Cette construction savante reprenant les règles de composition du nombre d’or a été élaborée in situ.

L’artiste utilise la lumière comme matériau pour bousculer les limites de la représentation. Cette installation dont l’axe centrale est la perception visuelle, s’inscrit dans une problématique contemporaine exposée par l’auteur : « comment des effets de la lumière choisis peuvent impressionner l’oeil et rendre visible même ce qui reste dans l’ombre ».