Souk des trésors invisibles

Souk des trésors invisibles

Le Souk des trésors invisibles propose une rencontre entre spectacle vivant et salon poétique participatif. Dans le Souk, on pratique la plus vieille forme d’échange de l’humanité : le troc. Le public y est invité à exprimer et échanger ses propres trésors invisibles. Comme jouer avec nos gestes, nos sons et paroles du quotidien, pour en extraire quelques pépites et reconnaître les beautés qui sont cachées dans nos expressions courantes.

Peindre de tout son corps

Peindre de tout son corps

Émanant d’une expérience menée en lien avec le réseau d’assistantes maternelles d’Arpajon en 2013, cette invitation au lâcher-prise mêle danse spontanée et peinture. L’enfant se donne tout entier à ce qu’il fait mêlant jeux de rythmes et de peinture, s’amusant des surfaces de papier et de peau comme supports à l’expression.

Passe par là

Passe par là

Cette performance ravive la pratique de la piscigraphie à échelle humaine. Ce dispositif interactif transforme les endroits de passage en espace créatif : le mouvement des passants devient des compositions picturales et musicales incongrues. Cette redécouverte de l’espace urbain de manière ludique déplace notre regard sur des lieux qu’on ne regarde plus. De cette expérience, naîtra un désir de laisser une trace.

Peinture et musique improvisées

Peinture et musique improvisées

Performance organisée par les Ateliers d’arts plastiques, en partenariat avec le conservatoire à rayonnement départemental Iannis-Xenakis.

Le rythme se traduit dans les gestes du musicien et du peintre. Le peintre réagit à la musique et le musicien agit en fonction de la trace laissée sur le papier. Venez vous essayer à la pratique de l’improvisation musicale, haute en couleurs et en cadences !

Traversée

Traversée

http://fremiot-performance-essonne.tumblr.com

Nicolas Frémiot est un photographe marcheur. Ces deux activités sont, pour lui, inséparables : une adéquation existe entre la création et le rythme humain. Photographier au rythme de la marche nécessite de prendre son temps, d’observer. À l’ère de l’instantanéité numérique et des voyages intercontinentaux, n’est-ce pas un luxe que de faire le choix de la lenteur ?
Aussi, pour ce festival, il arpentera le département de l’Essonne du Sud au Nord en passant par les villes et structures participantes à la biennale. Il photographiera, comme pour ses Traversées, « les lieux de la vie quotidienne » marqués par l’empreinte humaine : petits villages, périphéries urbaines, bords de routes… Il immortalisera le paysage avec ses beautés et ses possibilités. Afin de faire participer au voyage le plus grand nombre, il tiendra un journal de bord online avec textes, photographies et vidéos.