Box

4 novembre au 4 décembre 2011

Orsay

Verdonck Kris (2011)

Munis de lunettes noires, les visiteurs sont invités à entrer dans une salle blanche où se trouve un cube de verre qui enserre trois ampoules éteintes de forme oblongue. La luminosité s’intensifie pendant une dizaine de minutes. Eblouis, les visiteurs deviennent prisonniers du bloc comme des cobayes. La chaleur et l’amplification sonore émises viennent compléter cet univers inquiétant.

Cette installation interroge les rapports que le corps entretient avec les objets et les machines. Ici, la puissance de la lumière se présente comme la plus puissante qu’il est techniquement possible de produire dans le plus petit des espaces. Elle a pour fonction de renverser les rapports entre l’objet vu et le spectateur. L’aveuglement résonne comme une évidence, la mise en lumière d’un danger face à certains outils qu’on ne maîtriserait plus ou le révélateur à hauts risques.  Que sommes-nous prêts à accepter au nom de la connaissance ?

Verdonck Kris (2011)

Les différentes formations qu'a suivies Kris Verdonck (1974) - arts visuels, architecture et théâtre - se retrouvent dans son travail : on peut situer ses créations à la frontière entre les arts plastiques et le théâtre, l'installation et la performance, la danse et l'architecture.

Orsay

Orsay, France