13 août 2017

TRAS/ Festival d’Avignon

13 Juillet 2017: La TRAS a donné sa seconde conférence de presse le 13 juillet à l’ISTS d’Avignon en présence de ses membres, des artistes estampillés TRAS qui ont présenté leurs oeuvres et du public du festival qui a répondu nombreux à l’invitation. Un franc succès pour notre entreprise et de nouvelles actions à venir dans le champ arts et sciences.

TRAS met en lumière la relation Arts & Sciences

 

20170601_205936

3 juin 2017

TRAS/ TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – ARLES

1-2 juin 2017: Les 11ème rencontres de la TRAS se sont tenues au Musée Départemental de l’Arles Antique et à la Tour Valat à ces dates. Outre l’ordre du jour de la conférence de presse de l’ISTS à Avignon, les membres du bureau ont examiné quatre nouvelles structures candidates à une cooptation par la TRAS et se sont déterminés en faveur de la création d’une structure de type associative dont on devra établir les statuts, l’élection du bureau et le fonctionnement à la prochaine réunion  régulière de la TRAS (CC91, novembre prochain). S’en est suivi une présentation du groupe de travail sur la catégorisation contributive des projets art-science par Théophile Clet et de riches discussions sur la pertinence du modèle et les suites à donner. Parmi les idées à retenir, un suivi de l’historicité de projets sélectionnées plutôt qu’une catégorisation de l’ensemble de nos projets et l’intégration d’un index art-science sur les grandes bases de données nationales. Les membres de la TRAS se sont ensuite rendus à une visite nocturne privée de la fondation Van Gogh d’Arles. La journée du 2 juin a été marquée par une table-ronde à la Tour du Valat (parc naturel de Camargue) ayant pour objet de présenter plusieurs travaux art-sciences humaines, notamment celui d’une chercheuse de la Tour (Marion Vittecoq), des artistes et chercheurs de l’Athénor présentés par Claude Vrignaud et de deux architectes paysagistes ayant fondé la compagnie de l’Écumerie. Ces approches territoriales, du littoral ou des parcs naturels intégrant l’habitat, des protocoles d’étude précis comme des approches opportunistes ont toutes été menées dans un esprit de recherche multidisciplinaire et transversal emmenant les chercheurs sur le terrain exploratoire et les artistes aux portes de l’expérimentation : un bel exemple de recherche poussée en art et science qui porte ses fruits. Un temps traditionnellement dédié a la présentation des projets artistiques repérés par les membres sur le territoire national a suivi où pas moins d’une dizaine de projets art-sciences ont été présentés dont Beckrell, Archivolte de David Sechaud, La guerre des salamandres de Robin Renucci, les compagnies Fluxo, les cambrioleurs ou les Singuliers, avant la validation des projets estampillés TRAS suis seront présentés à Avignon, tandis que l’après midi a été consacrée à un travail en sous groupes / veille-plateforme, politique et enseignement supérieur-recherche. La générale du spectacle de L’Écumerie a clôt la journée avant un retour sur Arles où un échange avec l’écrivain Erik Orsenna, invité d’honneur du festival de la Camargue était prévu. Nous rappelons le calendrier des deux derniers évènements de 2017 : conf. de presse au Festival d’Avignon le 13 Juillet  et dernière réunion de la TRAS les 9-10 Novembre 2017 au CAC de Bretigny et dans plusieurs autres lieux de l’Essonne.

TRAS 10 Creil

17 mars 2017

TRAS / TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – CREIL

15-16 Mars 2017: Les 10ème rencontres de la TRAS se sont tenues à la Faïencerie de Creil-Chambly lors du festival FASTE V dans l’objectif de consolider le réseau (point sur les cotisations et les actions prioritaires à mener, préparation des interventions d’Avignon), de faire un état d’avancement des actions des commissions et d’avoir un retour des régions en table ronde avec les représentants des Hauts de France (Ombellisience et INERIS) et de la cellule innovation du CEA de Grenoble. De nombreux échanges à ce propos sur la spécificité du secteur Art & Science par rapport au domaine AST/CST plus global, de la transversalité et notamment de l’exemple de la réussite du consortium mis en place par Ombelliscience dans la région Picardie–Hauts de France. Étaient présents, outre nos membres réguliers, la nouvelle stagiaire de la TRAS, Mélissa Malo et Jonathan Thonon, nouveau membre européen de la TRAS (Théâtre de Liège).  Les échanges, très riches, ont permis d’avancer sur les outils de partage des projets grâce au travail mené par la commission Veille/Plateforme, notamment Thierry Besche, Marc-W. Debono, Théophile Clet et Anthony Valchev (catégorisation contributive et mise en relation des productions arts-sciences proposées par des membres du réseau TRAS). De même, il a été décidé de mener une action systématique de repérage, de partage et d’estampillage des projets TRAS jugés comme répondant à notre cahier des charges. Concernant l’artistique, notre hôte Grégoire Harel avait prévu une visite des expositions Faste V dans le Hall de la Faïencerie, 4 sessions de pitch-projets avec un binôme de la compagnie Les sens des mots (T. Rossigneux), Christophe Pradere en duplex, David Wahl (causeries), la compagnie chorégraphique Alter Sessio et Halory Goerger (Four For/For Morton Feldman) et trois spectacles complets : La vie curieuse et secrète de D. Wahl au Musée Gallé-Juillet de Creil et deux éditions de Binôme #7 (Un gamin au jardin et Effondrements) à la maison de la Pierre à St Maximin où toute l’équipe de la TRAS casquée (photo) a notamment affronté avec le nombreux public les risques ‘d’effondrement(s)’ mis en scène par Isabelle Contrucci de l’INERIS, Lucie Depauw et les comédiens de Binôme #7. La prochaine réunion de la TRAS prévoit un point complet sur la commission plateforme. Elle aura lieu à Port St Louis du Rhône les 1-2 Juin, peu avant la conférence de presse d’Avignon, tandis que notre dernière rencontre de l’année aura lieu les 8-9 novembre 2017 lors de La Science de l’Art en Essonne.

LUMSOC

10 mars 2017

Cérémonie de lancement du comité national Lumière et Société

9 Mars 2017: 2 ans après l’année internationale de la lumière, John Dudley, président du Steering Commitee de 2015 et Costel Subran, président du comité national Lumière et Société relancent le processus en réunissant au ministère, outre le secrétaire d’état chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche et les académiciens Marc Fontecave et Alain Aspect, de nombreux chercheurs, ingénieurs, architectes (notamment Denis Laming, architecte du futuroscope – photo), artistes et directeurs d’instituts de recherche en lien de près ou de loin avec la lumière. Un moment fort, incluant la remise du Jean Jerphagnon à une jeune start up et préludant une ou des suite(s) à ce grand évènement que eût lieu sous la haut patronage de l’UNESCO. La Science de l’Art 2011 sur la lumière y est labellisée.

EPS BD

8 mars 2017

Exposition/Projet Culturel EPS Barthélémy Durand

07 Mars 2017: Belle exposition au pavillon culturel « Ex-Primevères » de l’EPS Barthélémy Durand d’Etampes à l’occasion de la restitution de l’étude Bd-des-Arts pour la programmation du futur lieu culturel de l’hôpital. Très beau projet, fruit des architectes de NAC qui ont investi les lieux sous forme de résidence d’une durée de 4 mois de façon à mieux percevoir la réalité quotidienne et à dresser des plans qui tiennent compte véritablement des besoins et des attentes des patients, de la direction de l’établissement, de l’agglomération, de la ville et des acteurs culturels du département. Une première qui augure de la pertinence des espaces ainsi créés par le projet architectural (studios, résidences d’artistes, plateau, espace d’exposition) et du futur lieu d’art et de vie qui en émergera.

20170302_191658

3 mars 2017

Biennale SIANA 2017

02 Mars 2017: Second volet de la 7ème biennale d’arts numériques d’Evry sur les territoires, les cartographes et les migrations avec le vernissage de l’exposition « Le suaire de Turing » (commissaires d’expo: Nicolas Rosette & Julie Sicaud Maillé) à Evry en présence d’Aurélie Gros et des dirigeants de l’ENSIIE et de SIANA. De nombreuses oeuvres ou installations originales présentées en underground ainsi qu’un concert conférence « Macrocosm ». A venir, un colloque le 8 Mars et à partir du 5 Mars jusqu’au 14 Mai, la suite de l’expo incluant Le suaire de Turing de Tomek Jarolim au domaine départemental de Chamarande.

R Laser Fev17

26 février 2017

Rencontres Laser – Paris

23 février 2017: Deux projets Art & Science : L’odeur de sainteté » autour du projet « Holly-Coli » (Marion Laval-Jeantet & Sylvie Lautru soutenu par la Diagonale Paris-Saclay) et « Panser la terre » autour du projet « Galalithe » (Anaïs Tondeur  & Marine Legrand) ont été présentés lors des rencontres LASER (Leonardo Art-Science Evening Rendezvous: projet de Leonardo/ISAST) dans les locaux de la fondation Agnès B qui soutient l’évènement à Paris. Ces rencontres organisées par la Diagonale PS & Leonardo OLATS ont été suivies de riches échanges et débats animés par Annick Bureaud, responsable de la branche Franco-Européenne de Leonardo. Elles entendent régulièrement « explorer les différentes modalités de ces créations et recherches pour constituer un lieu de réflexion et d’échange et offrir des opportunités de rencontres professionnelles entre les acteurs ».

20170209_182536 - copie

10 février 2017

Moving beyond borders – Siana Université d’Evry

Projections de films poignants sur les migrants orchestrées par l’association Transversale et le Master image et société  de l’Université suivi d’échanges et de débats avec le public. Belle exposition itinérante à la bibliothèque Universitaire conçue par Migreurop et le collectif « Etrange miroir ». Premier Rdv de la biennale Siana 2017. Chorégraphie de migrants Afghans résidants à Evry et moment convivial. Suite du 2 Mars au 8 avril à Evry & du 5 Mars au 14 Mai à Chamarande, incluant notamment  l’exposition : « Le suaire de Turring ».

Lavenère

25 janvier 2017

Un binôme Art & Science en marche..

19 janvier 2017: Présentation du travail de recherche d’un binôme art & science en pleine élaboration sur le plateau de Saclay. L’ambition du jongleur Vincent Lavenère et de son équipe (Laurent Pareti, Martin Schwieztke, Bogdan Illouz, Vincent Bouchot et Eric Bellocq) réside dans la constitution d’un quatuor musical de jongleurs totalement inédit, préambule à la création d’un Orchestre de jongleurs en 2020. Ce projet de recherche art-science est exemplaire, autant dans sa genèse artistique: –  c’est le travail d’une vie d’artiste : celle du jongleur Vincent Lavenère qui ne se contente pas d’interpréter, mais  fait évoluer depuis 20 ans ses balles pour les rendre musicales-, que dans le lien art-science qu’il produit. Il fait en effet  intervenir en amont du projet et dans toutes ses étapes de création, des mathématiciens et des enseignants-chercheurs spécialistes de la combinatoire ou de la modélisation comme Florent Hivert et Nicolas Thiery (simulation, fabrication d’automates finis, siteswap), des compositeurs de musique,  la compagnie Chant de balles, le Fab Lab d’Orsay dans la mise au point des prototypes de balles musicales) et le LRI (Laboratoire de Recherche Informatique de l’Université Paris Sud). S’en suit une collaboration des plus fructueuses entre mathématiciens, jongleurs, musiciens, voire linguistes et synesthètes, permettant d’élaborer toutes sortes de trajectoires et de figures de jonglerie possibles au sein de l’atelier de modélisation, ainsi que des créations de jonglerie musicale ou chantée absolument inédites dont on a eu la primeur lors de cet événement. Il faut encourager ces binômes de recherche art-science qui montrent la voie à suivre à la fois dans leur exigence et dans leur humilité.

20170112_110913

25 janvier 2017

Première pierre de la MISS : Plateau de Saclay

12 janvier 2017: Première pierre de la MISS (Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences) sur le campus de la Faculté des sciences de l’Université Paris-Sud. Ce beau projet porté par la Région Île-de-France en partenariat avec La Diagonale Paris-Saclay abritera des ateliers de culture scientifique destinés à sensibiliser les jeunes publics à la démarche scientifique. La cérémonie était parrainée par le grand chef étoilé Thierry Marx, qui animait en compagnie de son concepteur, Raphaël Haumont, enseignant-chercheur à l’Université Paris-Sud et de plusieurs doctorantes, un atelier de cuisine moléculaire auprès d’une classe classe de CM1 de la ville d’Orsay. Vif succès auprès des élèves, des élus et des nombreux invités dont nous étions. Articles de presse à consulter sur les sites de l’Université Paris Sud & de l’Universite-paris-saclay

poleartscience_cce

1 janvier 2017

LE PÔLE ART & SCIENCE DU CC91

Le pôle Art & Science du Collectif pour la Culture en Essonne se donne pour mission de constituer :

  • un pôle ressource qui vient en support de « La Science de l’Art » en permettant aux artistes et aux scientifiques convaincus de l’intérêt de croiser leurs réflexions, de se rencontrer plus facilement et d’élaborer un projet commun.
  • un pôle fédérateur qui œuvre, en concertation avec les principaux acteurs du département essonnien, d’île de France et des grandes régions, à la mutualisation des savoirs et des pratiques des champs artistiques et scientifiques sur l’ensemble du territoire.
  • un pôle transdisciplinaire à vocation plus large de veille (nationale, européenne et internationale)  sur l’évolution de l’axe Art, Science et Société, dans le but d’éviter la défragmentation des savoirs et des connaissances et d’aller vers des systèmes éducatifs et de recherche privilégiant l’échange et la transdisciplinarité expérimentale.

(suite…)

science-essonne

21 décembre 2016

Rencontres Sciences Essonne – Etampes

9 décembre 2016: De nombreux échanges fructueux avec les partenaires essonniens du réseau essonien présentant leurs activités sous la forme d’installations ou de briefings. Etaient notamment présents Science ACO, Polytechnique Palaiseau, C’Nano, l’Ecole de l’ADN, le CNRS, S(Cube), le CCI Essonne, l’Université Paris Sud, Planètes Sciences et les Petits débrouillards etc… L’association structure sonore & pédagogique Baschet a fait une démonstration participative de son activité musicale créative avec l’instrumentarium.

bx3

6 décembre 2016

TRAS / TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – BORDEAUX

28-29 Novembre 2016: Accueillie par l’OARA (Office Artistique de la région Nouvelle Aquitaine) représenté par Joël Brouch et l’Université de Bordeaux, représentée par Vanessa Oltra-Guillet qui organise  le festival FACTS, cette 9ème réunion de la TRAS avait comme objectif d’établir la gouvernance, le financement et la coordination du réseau. Les membres de la TRAS sont à présent 25 sur le territoire national, avec l’entrée récente de L-EST (Montbéliard, Belfort) rejoignant ARCADI (Paris, IDF) et l’OARA (Nouvelle Aquitaine) déjà cooptés par le bureau. Le réseau sera porté par l’Hexagone de Meylan dans un budget identifié, car il ne souhaite pas s’organiser en association à l’heure actuelle. Parmi les actions envisagées en 2017:  la mise en place indispensable d’outils de réseau (internet-communication-web partagé); la pérennisation du groupe de travail veille/plateforme assurant la promotion des projets arts-sciences qui s’est déjà réuni à l’IRI à Paris et travaille en vue de la présentation d’un séminaire interdisciplinaire comme étape préparatoire d’un ANR; un état des lieux et la construction d’un carnet d’offres en matière d’éducation artistique et culturelle (EAC) art-science et enfin la préparation pour la prochaine réunion du réseau prévu en mars 2017 à Creil d’un colloque sur la place et les enjeux d’AST dans les nouvelles grandes régions. Globalement, la TRAS ancre son action et s’engage fortement dans l’incitation d’une pensée transversale des politiques publiques et des partenariats stratégiques trans-sectoriels nationaux et européens.

cnam-rc21-25-nov-2016

3 décembre 2016

Réseau Culture21 / Création ? – Paris

24-25 Novembre 2016: Dans le cadre des actions de formation-action du Réseau culture 21 chargé d’établir des analyses du processus de création au regard des droits culturels établis dans la déclaration de Fribourg, M-W Debono a présenté un cas d’école  intitulé « La sensibilité des plantes » le 25 Novembre au CNAM en présence des différents acteurs du réseau. La matinée a été consacrée au récit cartographié de la genèse de la découverte scientifique, tandis que l’après midi a permis de rapporter les enjeux historiques et les problématiques posées à un certain nombre de droits culturels énoncés. Les débats très riches ont permis aux analystes du réseau C21 de faire une synthèse des ateliers du 24 et du 25 Novembre et de tirer maints enseignements quant aux ressources, aux communautés et aux coopérations sous-tendant le processus de création dans sa globalité.

FPerf - TFort 17Nov

20 novembre 2016

Penser la performance aujourd’hui

17 Novembre 2016: Un journée d’études consacrée à la performance, ce n’est pas si fréquent ! C’était le thème du temps fort du festival  de performances S(non)oui qui s’est déroulé au centre culturel André Malraux de Fleury-Mérogis. Au programme de la journée, deux tables rondes regroupant des performer, des enseignants-chercheurs ou des artistes sur cette thématique et quatre performances dont trois en live:  programme complet de la journée  ici ou dans la rubrique Si(non) oui de notre site.

dead_ware_artefacts_siana-min

10 novembre 2016

SIANA / Artefacts – Archéologie du temps présent

3 Novembre-10 Décembre 2016: Siana accueille à Evry sa deuxième exposition artistique en partenariat avec GameLab Agency, après Lumières. Fréquences. Essences (octobre et novembre 2015). Commissaire d’exposition : Nicolas Rosette. Cette exposition d’art post-exotique regroupe des oeuvres originales de Lallemant, Hatt, Perconte ou Aspe qui interrogent notre quotidien et notre perception du temps présent. Présentée comme un cabinet de curiosités, elle attise le regard et pointe les failles liées à nos représentations de la réalité. Une vision poétique et en même temps très actuelle du flux permanent de big data qui traverse nos vies contemporaines.

25 octobre 2016

CoPil / Diagonale Paris Saclay

21 Octobre 2016: Le Collectif pour la Culture en Essonne ( CC91) représenté par M-W Debono (A. Douté suppléant) vient d’être élu pour deux ans au comité de pilotage de la Diagonale Paris Saclay. Important challenge et investissement pour le pôle Art & Science et un grand pas dans la mutualisation des réseaux en IDF.

marc1

19 octobre 2016

Art & Mind , MDA Gallery, Paris

8 Octobre 2016: Dans le cadre de l’exposition Psyché de l’artiste américain Evan Bellin à la galerie MDA à Paris 20ème, organisation d’une table ronde entre artistes, psychanalystes et neuroscientifiques sur le thème des interactions entre  l’Art et de l’Esprit – avec la participation de MW Debono – . Une restitution de la table ronde est disponible sur le site de l’association : Art & Mind. 

xpta

13 octobre 2016

TRAS / TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – GRENOBLE

4-5 Octobre 2016: La 8ème réunion de la TRAS s’est tenue à Grenoble en marge de la 6ème édition du salon AST EXPERIMENTA 2016, toujours aussi riche d’évènements et de productions art et science. De nombreuses décisions stratégiques (demandes de subventions, mode de gouvernance, structuration du champ art et science, création de plateformes, etc..) y ont été prises. De nouveaux membres ont de même été co-optés par le bureau, dont l’OARA (Office régional artistique de la Nouvelle Aquitaine, Bordeaux), le théâtre de Liège, Lieu Multiple (Poitiers) et ARCADI (IDF) et la formation de groupes de travail en rapport avec les objectifs de la TRAS comme la veille et les plateformes, la structuration politique, la construction de la relation avec l’enseignement supérieur et la recherche et l’éducation artistique, ont été mis en place. Enfin, une place importante a été laissée aux échanges artistiques en vue de co-productions communes. Une journée professionnelle incluant une table ronde animée par notre ami Nicolas Rosette intitulée « L’art est-il une partie de go ? Les relations entre artistes et intelligence artificielle » a également eu lieu le 5 Octobre. Elle a réuni de nombreux intervenants comme Théophile Ohlman, Elie Commins, Vincent Le Cerf ou Véronique Aubergé et une présentation de la compagnie Clair Obscur intitulée « #SoftLove ».

 

piano_hammer-wikipedia

5 octobre 2016

Workshop Jazz et créativité – Marseille

19-20 Septembre 2016: Workshop sur le processus de créativité ayant parmi ses objectifs la création de la version beta d’un jeu-spectacle destiné à captiver le public sur les nouvelles formes d’intelligence comme l’intuition, la capacité d’improvisation ou les prémisses scénographiques. Organisé par l’atelier arts sciences de Meylan et le groupe BNP Paribas, il a réuni en brainstorming et en jeu de rôles pendant 2 jours des chercheurs, des neuroscientifiques, dont Théophile Ohlmann et M-W Debono, la compagnie de théâtre n+1, la coopérative de jeux Eludi et des jazzman confirmés.

20160921_120228

12 septembre 2016

The Fold – EnsAD ESPCI, 20-21 Septembre, Paris

20-21 Septembre 2016: Programme du colloque transdisciplinaire PSL (Université Paris Sciences et Lettres, ENSAD, ESPCI) intitulé « THE FOLD » (LE PLI) qui se tiendra les 20-21 Septembre à Paris. De nombreux scientifiques internationaux traitent du pli sous l’angle biologique, physique, morphologique ou philosophique. A noter, parmi les évènements, une belle performance d’Olivier Goulet et la présence de nombreux artistes ou de chercheurs intéressés par le champ art-science. M-W Debono présentera un poster intitulé « Folds & refolds of the matter: a complex of plasticity » à la session 20 Septembre.

20160916_191242

1 septembre 2016

Festival Vivant 2016 – Campus Paris Diderot

15-17 Septembre 2016Le Festival Vivant se tiendra les 15-16-17 septembre sur le campus de Paris Diderot sur le thème :  AGRICULTURES, BIOTECHS & BIOECONOMIES POUR UN FUTUR VIABLE ?Le XXIe siècle sera biologique ou ne sera pas.

« Cet événement concocté par Dorothée Broaways accueillera plus de 1000 participants, 70 intervenants, 20 exposants, une dizaine d’artistes et prend à bras le corps les questions majeures que posent l’industrialisation du vivant, la bioéconomie, les biotechnologies et la convergence NBIC…

Au menu des sujets stratégiques pour demain : La bioéconomie, associant big-data, biotechs, bioinspiration… forge le monde de demain. Sera-t-elle soutenable, frugale, agile, circulaire ? Va-t-elle contribuer à relocaliser les activités et à redistribuer les richesses ? Peut-elle accélérer la sortie des énergies fossiles et la transition écologique ? Vers une économie viable, en phase avec la nature, ses limites et ses puissances. » Et une performance décoiffante d’Orlan le 16 Septembre au soir.

Programme complet des 3 jours.

8 juillet 2016

Rencontres Sciences Essonne- St Germain Les Arpajon

 4 Juillet 2016:  Les activités art & science du CC91 et notamment la formation des binômes par le pôle lors de La Science de l’Art ou  d’autres biennales ont été présenté en atelier participatif parmi plusieurs autres structures essoniennes de médiation scientifique ou artistique lors de ces rencontre organisées par notre partenaire Sciences Essonne. Notre présentation a soulevé beaucoup de questions sur notre mode de fonctionnement et l’étendue de nos actions. L’interaction avec les autres structures s’est avérée aussi très porteuse.

appel art&société

14 juin 2016

Art & Society : Mouvement Mondial sur l’impact des arts dans les sociétés

ART ET SOCIÉTÉ  / APPEL À CANDIDATURES INTERNATIONAL 

11 Juin 2016: Mémoire de l’Avenir, l’UNESCO-Most, The International Year of Global Understanding (IYGU), The Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines (CIPSH) lancent un APPEL A PROJET afin de créer un mouvement mondial d’artistes pouvant témoigner de l’impact des Arts dans les sociétés et de l’importance des propositions locales sur un plan global. Les vidéos constituant les témoignages d’artistes de tous les pays (206 états ou langues représentés) sont à envoyer avant le 30 Novembre 2016 à Mémoire à Venir. Les vidéos des lauréats de chaque pays/langue/origine seront projetées lors de la conférence internationale IGYU – The world conference of the humanities (WHC) prévue à Liège en 2017. Durant ces débats regardant les défis de nos sociétés, les relations art-science et les points de vue de scientifiques s’inscrivant dans cet axe seront sans aucun doute interrogés.

 

fail_ikt - copie

7 juin 2016

IKT Symposium / Transdisciplinarité en art et science: décloisonner la connaissance.

20-21 Mai 2016: L’IKT est une association internationale de curateurs d’art contemporain qui  réunit chaque année des congrès autour du monde dans le but de croiser les connaissances et  de favoriser les échanges transculturels. Cette année, outre un programme très intense de visites de lieux tous plus emblématiques ou insolites les uns que les autres du royaume belge (MiMa, La loge, Villa Empain, CAB, Centrale, Bozar, maison Grégoire, BAM, Kiosk, Smak..etc..) et de nombreuses performances, expositions ou installations (17-20 Mai 2016), l’IKT a organisé un symposium à Bruxelles le 21 Mai intitulé  ‘Traveling models, beyond divides Curating transdisciplinarity’ où sont intervenus outre Emmanuel Lambion (chairman) et moi même (résumé ci-dessous), l’artiste et curateur New-Yorkais  Michael Portnoy, Léa Gauthier (prof. ISAC, ArBA-EsA), Christophe Slagmuylder (WIELS, Kunstenfestivaldesarts), Dirk Snauwaert (WIELS) et Eva Wittocx (Directrice Musée de Louvain).

Lien vers l’événement :   IKT Congress 2016, Brussels

Résumé de l’intervention de M-W Debono (en anglais) : 

TRANSDISCIPLINARITY IN ART & SCIENCE: OPENING UP THE KNOWLEDGE

Our aim is to show how the Art & Science field and the research in Art correspond to a need in our contemporary societies. We shall raise this topic by looking at the evolution of sciences and at inter- or multidisciplinary reading grids cross-pollinizing cultures. What are the singular or experimental relationships that divide or, on the contrary, unite the artistic and scientific approaches? How to open up the disciplines and the knowledge without falling into mingling or into vulgarisation? We shall see through concrete examples in neuroscience (cognitive reserve, brain plasticity) or at the border between Art & Science (cosmology, hybridation, mathematics, morphogenesis, palaeontology, performative art, mythology…), that only by adopting a common transdisciplinary framework can the contemporary Art and the scientific process be reconciled without any depreciation one to the other. It follows a plasticity of thought necessary for overcoming cleavages and for a better fluidity of language: a milestone in the era of the digital and transmedial culture we are immersed in.

IMG_20160401_213217

4 avril 2016

TRAS / TRANSVERSALE DES RÉSEAUX ARTS SCIENCES – ALBI

4 Avril 2016: La 7ème réunion de la TRAS s’est tenue lors des JIM (Journées d’informatique musicale : 31 Mars-2 Avril 2016) d’Albi. Outre des échanges très fournis sur l’artistique la première journée – Primitifs de Michel Schweitzer, Jamais assez de Fabrice Lambert, L’atome de Julien Avril, Poèmes en volume de Donatien Garnier, Debussy 3.0 de Gaël Domenger, La folie kilomètre de Valérie November, Invisibility de Reanaud Cojo, L’Art de la jonglerie musicale de Vincent Lavenère, Big Freeze de Thomas Poitevin, Les choses de rien, Boris Gibé à l’Hexagone, L’absolu sur la Scène Nationale de Besançon) -, il s’est agi d’organiser la conférence de presse annonçant officiellement la naissance de la TRAS en juillet prochain au festival d’Avignon en présence de l’ANR et de la mission recherche du Ministère de la Culture, de décider des modalités d’édition multilingue et de diffusion de la charte de la TRAS, ainsi que de préciser sa gouvernance et son organisation. Parmi les points importants soulevés : la nécessité d’une structuration,  la mise en place d’une veille technologique (de nouveaux métiers se créent en ce sens comme les RIM-RAM : réalisateurs en informatique musicale ou en arts numériques nous indique notre hôte Thierry Besche, allusion à la French Tech), scientifique et sur les pratiques artistiques ou encore la coopération entre réseaux nationaux et européens (mutualisation, co-productions collectives et sur plusieurs pays, etc..). Outre les membres présents de la TRAS, incluant la FACTS et l’université de Bordeaux, le Citron Jaune de Port St Louis du Rhône, l’Hexagone de Meylan, Le TNG de Lyon, l’Athenor de Nantes St Nazaire, la Faïencerie de Creil, le GMEA d’Albi, la SN de St Quentin en Yvelines, étaient invités Martine Legrand, directrice de la SN d’Albi et Thomas Jacques Le Seigneur, coordinateur de la mission recherche de la DGCA (Ministère de la Culture, Sous direction à l’emploi, l’enseignement et la recherche), qui nous a présenté sa structure (accord cadre du CNRS) et ses principaux objectifs (recherche en art, approche transversale, aides au projet dans l’ensemble des domaines artistiques, création à terme d’un portail et/ou d’une plateforme dédiée..). Enfin, un agenda des futurs rdv de la TRAS a été dressé, et les riches échanges partenariaux ponctués de visites d’installations, de pièces interactives et d’œuvres musicales contemporaines de grande qualité telles que « Deux hommes jonglaient dans leur tête » (compagnie Act Opus de Roland Auzet, ARMO/Cie de Jérôme Thomas et Wilfried Wending) jouée le 1er Avril au grand théâtre d’Albi.

annee_de_la_lumiere_2016

24 février 2016

Année Internationale de la Lumière 2015

23 Février 2016: Cérémonie de clôture de l’Année Internationale de la Lumière proclamée par l’UNESCO le 20 Janvier 2015 dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Nous avions assisté à l’inauguration de cette année de la lumière en France le 8 Janvier 2015 à la Sorbonne, en présence des deux prix Nobel : Gilles Cohen-Tannoudji et Serge Haroche, suite à la labellisation de notre biennale, La Science de l’Art 2011 sur la lumière. Lors de cette cérémonie, le bilan dressé par Costel Subran, président du conseil national et John Dudley, président du Steering Committee est  éloquent : des milliers d’initiatives pédagogiques ou artistiques, de projets de recherche scientifique en photonique ou en optique, d’évènements lumière de grande envergure, comme la Tour Eiffel à Paris et des productions arts-sciences originales sur tout le territoire français (>1000) et dans les grandes capitales mondiales. Renouer les liens entre arts & sciences, tel est le message de Roger Genet (DRI) ou de Gabriel De Broglie, chancelier de l’institut de France et de l’Académie française et des sciences morales & politiques… Outre les très riches enseignements qu’ont apporté cette année consacrée à la lumière sous tous ses aspects (technoscientifiques – prix Jean Jerphagnon -, créatifs, socioculturels, éco-citoyens, philosophiques, sombres aussi…), les différents orateurs, dont Hubert Reeves, Pierre Tambourin, Divina Frau-Meigs et Bernadette Bricout ont mis l’accent sur le devenir de notre planète, sa biodiversité, sa connectivité et le rôle ‘des lumières’ dans le futur de l’humanité. De brillants artistes-lumières sont venus ponctuer cette journée par la présentation de leurs oeuvres monumentales ( Milène Guermont, Yan Toma…), intimistes (Evi Keller, Barbara Noiret, Julie Gauthron…) ou socioculturels (Armand Bernardi), toutes animées par la volonté clairement affichée par l’artiste Eric Michel d’être des « passeurs de lumière ».

21 février 2016

Art, Science & Société: Diagonale Paris Saclay

17 février 2016: Journée Art & Science organisée au Proto 204 d’Orsay par la diagonale Paris Saclay avec un programme très dense en matinée axé sur une réflexion  autour des rapports entre arts et sciences sociales: présentation du Labex Arts H2H par Anne Sèdes, de l’action pédagogique d’Olivier Fournout à Sciences Po.(méthodologie artistique en sciences sociales) et du projet Cerisy-Saclay par Laurence Decreau. Egalement à noter une belle présentation du projet ECLIPS/Inondations de Jean-Paul Vanderlinden, Juan Baztan et Lionel Jares et une après-midi consacrée à un brainstorming  créatif en petits groupes sur le futur de la section  Art & Science de la Diagonale Paris-Saclay.

tras_15012016

19 janvier 2016

TRAS / TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – LYON

15 Janvier 2016: Sixième réunion de la TRAS au TNG (Théâtre Nouvelle Génération) de Lyon. Etaient présents les représentants de scènes nationales comme Lyon, Valence, Grenoble, Nantes St Nazaire ou St Quentin en Yvelines, de centres dramatiques et de réseaux nationaux comme Themaa (Arts de la marionnette, Reims/Paris), de centres culturels ou Art & Science de nombreuses régions (Siana, CC91 en IDF; Maison des Métallos, Paris; AADN, Lyon), de scènes conventionnées (Creil, Compiègne) ou encore de centres nationaux : Arts de la rue (Port St Louis du Rhône) ou GMEA (Centre national de création musicale, Albi). Après un échange sur les récentes productions artistiques comme Nobody de Cyril Teste ou Aperture, le débat a été centré sur les futures actions de la TRAS en tant que réseau transversal constitué, la charte ayant été entérinée lors de notre précédente réunion. Parmi ses missions permanentes, les échanges sur les productions et sur les rapports art-science-société, la production/diffusion d’oeuvres décelées collectivement, la coordination des actions territoriales, le partage et la création d’outils (banque de données nationales, ateliers, workshops etc..) et la fabrique de traces (nouveaux concepts, recherche en art, rapports non académiques à la création, nouvelles écritures) dont on peaufinera la lisibilité à l’échelle nationale et européenne. Plusieurs décisions concernant l’organisation interne de la TRAS et la communication ont été également prises lors de cette réunion. Un CR résumant ces décisions (dont la co-optation des nouveaux membres et la présentation officielle de la naissance de la TRAS au plan national dans le courant de l’année) sera bientôt distribué à l’attention des membres, de nos partenaires et des médias. La prochaine réunion de la TRAS est prévue au GMEA d’Albi en Avril 2016.

20 décembre 2015

SCIENCES ESSONNE : DES IDÉES ASSEMBLÉES

17 Décembre 2015 : Participation du CC91 aux Rencontres de Sciences Essonne qui ont présenté 25 projets répartis en 6 stands et 19 présentations de structures ou groupes de recherche en art et science. De l’enthousiasme et des échanges fructueux !

TRAS_1et2_12_15

3 décembre 2015

TRAS / TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – PARIS

2 Décembre 2015: Cinquième réunion de la TRAS à la Maison des Métallos à Paris. Etaient présents les représentants de scènes nationales, d’institutions (CNES, Universités, Centre Pompidou), de collectifs et de centres Art & Science de nombreuses régions. Citons, Grenoble, Creil, Lyon, Paris et IDF (Evry, Chilly Mazarin, St Quentin en Yvelines), Bordeaux, Cherbourg, Albi, Montluçon, Valence, Compiègne, Nantes St Nazaire, Port St Louis du Rhône (13320), Reims, Pays de la Loire. Belle représentation nationale qui a permis à la fois d’ouvrir de nouvelles perspectives sur les actions à mener en commun et de poser des questions de fond quant au mode de fonctionnement de terrain de la TRAS. Après avoir fait un tour d’horizon des productions originales ou des chantiers Art & Science actuellement en lumière comme Kyoto for Ever (COP28), la compagnie Ouvre le Chien avec Renaud Cojo présentée à Bordeaux ou le travail de Chlöe Moglia, la charte de la TRAS a été amendée et définitivement validée par l’ensemble des partenaires présents. C’est une belle victoire, d’autant qu’outre la diversité régionale, ce sont autant les arts plastiques que les arts de la rue, de la marionnette, du cirque,  du théâtre, de la musique ou de la danse qui étaient représentés ! Plusieurs sujets de fond ont été ensuite abordés sur les liens entre art et science, la place de la technologie et du numérique, la notion de performance, la place du spectacle vivant par rapport aux oeuvres plastiques, la nécessité de créer des espaces de recherche et de rencontre communs à l’artiste et au scientifique (incubateurs, ateliers ou plateaux précédant le lancement des projets);  autrement dit de favoriser  la réciprocité, l’intermédialité, les nouvelles formes et la construction de projets en amont. Le rôle de la Transversale est à ce stade de s’adresser à ces différentes temporalités, à la diversité des langages, à la co-construction des projets art-science à la fois dans leurs phases de recherche et de mise au point, puis de production et de diffusion. LA TRAS se confirme donc être une structure ouverte, de partage d’expériences et de pratiques artistiques chargée d’encadrer et de fédérer les initiatives territoriales en constituant des bases de données nationales prenant en compte la spécificité du rapport art-science. Elle se donne également comme mission  de rechercher des financements propres au niveau ministériel et européen afin de soutenir et de pérenniser cette activité.   (Photo: James Bullough, Street Art 3)

12octobre2015_tras

12 octobre 2015

TRAS / TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – GRENOBLE

9 Octobre 2015 : La 4ème réunion de la T.R.A.S. (formalisée en mai 2015) s’est tenue à l’atelier Arts-Sciences (plateforme commune à l’Hexagone Scène nationale Arts Sciences et au CEA) de Meylan en présence d’une trentaine de protagonistes du milieu de la production et de la diffusion de créations art-science venant de l’ensemble du territoire national  (Lyon, Cherbourg, Nantes, Creil, Paris et l’IdF, Port St Louis du Rhône, Compiègne, Grenoble, Bordeaux). Elle faisait suite au colloque : « Faire théâtre au XXIème siècle » du 8 Octobre consacré aux nouvelles formes d’écritures et de narrations ainsi qu’aux enjeux qui se posent au spectacle vivant dans un monde en pleine mutation scientifique et technologique.  Une des conclusions de ce riche colloque animé par Bruno Tackels (chargé de mission pour la recherche à la DGCA), hormis le constat du lien établi par la dramaturgie  entre l’espace théâtral et sociétal, a été de relever la nécessité absolue de créer une recherche en arts et en actes, une recherche intermédiale et interdisciplinaire qui tienne compte de l’archéologie des médias, des nouveaux imaginaires et de l’écologie de l’attention (Yves Citton).

Or, comme l’a indiqué Michel Ida (directeur de Minatec et de l’innovation au CEA), force est de constater qu’aujourd’hui les innovations majeures ne viennent plus d’un seul camp (la science seule), mais de l’échange entre créateurs. Le regard et l’appropriation des artistes face aux découvertes de la science apporte un plus considérable, qui est partagé, réinventé, conduit à de nouvelles fabriques de forme, une intelligence du sens et un croisement fécond entre les savoirs. Ce constat concerne incidemment les actions de la TRAS, dont la charte est en cours d’élaboration finale, dans la mesure où elle a comme missions essentielles : 1/ de mettre en lien les actions essentielles des réseaux territoriaux, 2/ de faire reconnaître le lien art-science comme une entité à part entière et 3/ d’agir « tout au long de la chaîne allant de la recherche à l’éducation artistique, scientifique et technique en passant par la création, la production, la diffusion, la formation et l’édition« , comme le soulève à juste titre Antoine Conjard (directeur de l’Hexagone, Scène Nationale Arts Sciences de Meylan) qui nous conviait à cette réunion.

Le texte de la charte de St Nazaire présenté par les membres fondateurs a  été enrichi des apports et réflexions de l’ensemble des membres présents à Grenoble, qu’ils soient issus du théâtre, de la création musicale ou chorégraphique, de la médiation ou de la recherche en arts et sciences. Des notions importantes en ont émergées telles l’ajout d’une définition la plus précise possible de la relation art-science (Grégoire Harel, Théâtre de Creil) et sa reconnaissance au plan national, la considération de la gestion de cette relation en tant qu’écosystème complexe (Nicolas Rosette, Centre Dramatique National de Lyon),  la catégorisation contributive et les possibilités de création d’un atelier de recherche prospective via l’ANR (Vincent Puig, IRI, Centre Pompidou, Paris), la coordination nationale des opérateurs territoriaux formateurs de binômes dans le but de créer des bases de données art-science ‘efficientes’  (Marc-W Debono, CCE, Chilly Mazarin) ou encore de la considération de certaines universités ou institutions en tant qu’opérateurs culturels et/ou lieux de production (Vanessa Oltra, Université de Bordeaux).

L’ensemble de ces réflexions et d’autres, comme la place des artistes, la co-optation des nouveaux membres et le rôle de la TRAS en tant que communauté garante et qualifiante de projets Art & Science ont été prises en compte et seront répercutées dans la charte définitive. Le second volet abordé concernait le rôle du futur CNAS de Grenoble et les actions à venir de la TRAS au plan européen (plusieurs pistes existantes sont évoquées). Parmi les autres actions, citons l’alimentation spécifique de bases de données nationales (CNT, etc..), les recherches de financements  et les mesures à prendre dans le champ de l’éducation artistique et culturelle. Sujets qui n’ont pu être qu’abordés dans le temps imparti, mais font désormais partie des items à développer lors des futures réunions de la TRAS dont la fréquence mensuelle a été établie.

4 octobre 2015

CURIOSITas – CNRS Gif sur Yvette

24-27 Septembre 2015 : Nombreuses rencontres avec les artistes et les chercheurs du festival CURIOSITas organisé par la Diagonale Paris-Saclay sur le thème de l’année internationale de la Lumière. CNRS de Gif-sur-Yvette. De belles productions, des projets foisonnants d’imagination et la Nuit européenne des chercheurs..

vita_nova

21 septembre 2015

VITA NOVA – LES FABRIQUES DU VIVANT EN QUESTION – PARIS

18 Septembre 2015/Paris Bastille: Synenergene en collaboration avec La Sorbonne Paris 1, AgroParisTech et SupBiotech nous convient à une rencontre passionnante entre artistes, scientifiques et citoyens du monde qui interroge le vivant et ses métamorphoses synthétiques (organismes modifiés ou hybridés, instrumentation, cohabitation entre systèmes naturels et artificiels..). A la clé, des ateliers entre des biologistes et des artistes (Catherine Voison-Guillaume Lecointre), des performances (Virginie Thibaud), l’atelier JeMONDE de Maud LC, une conférence de Rémi Sussan, auteur de Les utopies post-humaines et du philosophe et psychanalyste Miguel Benasayag, co-auteur de Fabriquer le Vivant , une table ronde sur les frontières entre les sciences, les techniques et les symboliques suivant la projection du film Fabrication d’un poulet de Mael Le Mée, et un débat entre l’artiste plasticienne ORLAN, le philosophe Jean-Michel Besnier, Phiippe Marnière (biologiste) et Carole Collet (professeur de design). En toile de fond de ce riche programme,  l’exposition – Archipel du Vivant: Entre interdépendances et artéfacts présentant des créations originales  de Catherine Nyeki, Sarah Garzoni, Claude Cehes, Dominique Champion, David Guez ou Golnaz Behrouznia, pour ne citer qu’eux.

_3-septembre-2015_tras

3 septembre 2015

TRAS / LA TRANSVERSALE DES RESEAUX ARTS SCIENCES – Charte de St Nazaire

Née en mai 2015 de la réflexion croisée de producteurs et de diffuseurs de projets créatifs art-science, la transversale T.R.A.S. a comme but affiché de connecter les réseaux arts sciences de différents territoires et de valoriser de bout en bout la chaîne de mise en oeuvre des projets Art & Science. Le pôle art & science du collectif pour la culture en Essonne est, avec d’autres structures culturelles et scientifiques (voir précédents CR des rencontres du réseau Arts Sciences)  à l’initiative de cette démarche et parmi les membres fondateurs de la charte de Saint Nazaire précisant les objectifs de la T.R.A.S. Une réunion dont l’ordre du jour est de finaliser cette charte de St Nazaire et de préciser les contours exacts de l’action et de l’expansion de T.R.A.S. se tiendra prochainement à l’Hexagone de Meylan. Elle intégrera d’autres structures arts-science susceptibles de rejoindre notre action. Nous vous en donnerons un succédané.

7juillet2015_rencontresciencesessonne_siana

7 juillet 2015

RENCONTRES SCIENCES ESSONNE – ENSIIE EVRY

3 Juillet 2015 : A l’initiative du réseau Sciences Essonne dont la structure est basée sur le génopole d’Evry, quatre ateliers de rencontre entre émetteurs et passeurs de sciences (chercheurs, enseignants, universitaires, entreprises, médiateurs, artistes, associations, structures art & science) ont permis d’échanger sur la coordination des actions de terrain des professionnels de la culture scientifique, artistique, de recherche et de médiation en IDF. Le CCE a notamment participé  à un atelier sur la question de la transmission au public scolaire et aux enseignants du travail du chercheur et sur les notions de co-création ou de science participative.

1_juillet_2015_laureats_diag_paris_saclay

1 juillet 2015

LAURÉATS & PORTEURS DE PROJETS DE LA DIAGONALE – UNIVERSITÉ PARIS SACLAY

18 Juin 2015/ Proto 204, Orsay: Soirée d’échanges avec les porteurs de projets et les 31 lauréats des appels à projets Arts & Sciences, Patrimoine et Médiation de la Diagonale de Saclay en présence de Gilles Bloch, nouveau président de l’Université Paris Saclay qui a fait un discours encourageant sur l’importance et l’avenir de ces activités au sein de l’UPS et du territoire essonnien.

10juin2015_concoursdarchitecture

10 juin 2015

ACADEMIE D’ARCHITECTURE – PARIS

10 Juin 2015: Une de nos artistes présentant un projet à la Science de l’Art 2015, Caroline Challan-Belval (en binôme avec le mathématicien Luciano Boi: La Sphère des Bâtisseurs) reçoit la médaille des arts lors de la cérémonie officielle de remise des prix et récompenses de l’Académie d’Architecture. L’occasion de pénétrer ce sanctuaire et ses prestigieuses réalisations, qu’il s’agisse d’architecture, d’urbanisme, d’économie, d’art ou d’entrepreneuriat.

3juin2015_ecoledart_hec

3 juin 2015

ESPACE D’ART CONTEMPORAIN d’HEC

3 Juin 2015 : Echange avec l’espace d’art contemporain d’HEC lors de l’exposition « Toiles de Jouy, regards contemporains » ayant lieu dans l’espace d’HEC et au musée de la toile de Jouy. De très intéressantes oeuvres (photos) à la croisée des arts et des sciences présentées sur cette thématique et des perspectives collaboratives pour l’avenir.

29 mai 2015

WORKSHOP ARTS ET SCIENCES – UNIVERSITÉ PARIS SACLAY

28 Mai 2015: Un groupe de travail Arts et Sciences organisé par la Diagonale de Saclay au service Arts et culture de l’Université Paris-Sud posait des questions de fond quant à la psychologie de la créativité (intervention de Sandra Huret, professeur en psychologie) et sa mise en oeuvre sur le terrain, qu’il soit éducatif (École de Design et interactions entre étudiants ingénieurs et designers présentées par D. Sciamma, directeur de Strate) ou lié aux  projets (Tania Le Goff, Pierre Carles, O. di Pizio). De nombreuses questions suivant ces présentations ont surgi quant aux nouveaux défis lancés par les rapports arts-sciences, leurs pertinences et leurs différences par rapport aux approches science & technologie et science & société ou encore la position qu’il faudrait adopter pour mieux les cerner et les faire connaître.

15mai2015_tras

15 mai 2015

RÉSEAU ARTS SCIENCES/ CHANTIER ARTS TECHNOLOGIES SCIENCES DE SAINT NAZAIRE

12 & 13 Mai 2015 : Journées d’échanges fructueux sur le futur des pratiques territoriales en réseau entre les responsables des différents pôles art & Science des régions Rhône-Alpes, Pays de la Loire et d’Ile de France, dans le cadre du chantier Arts Technologies et Sciences (CH.A.T.S) organisées du 5 au 13 Mai à Nantes-St Nazaire par la Scène nomade de diffusion et de création Athenor. Alchimie étonnante entre les ateliers éducatifs du pôle enfance autour de thèmes comme l’os et l’eau, les créations originales présentées le 12 au soir : Regards sur l’Invisible (parcours-installation et théâtre d’objet concoctés par la compagnie « La Main d’Oeuvres ») et Les impromptus scientifiques (fabrication présentée par deux mathématiciens et le Groupe des N+1), et les réflexions croisées entre artistes, scientifiques, et acteurs du domaine Arts-Sciences tout au long de la manifestation.

7 mai 2015

DIAGONALE PARIS SACLAY : EVALUATION PROJETS ARTS&SCIENCES

6 Mai 2015 : Ce 6 Mai s’est réuni le jury d’évaluation des projets reçus dans le cadre des appels à projets de la Diagonale Paris Saclay dans les secteurs Arts & Sciences, Médiation et Patrimoine, auquel nous avons contribué sur le dernier volet et pour la partie trans-thématique qui a suivi. Une journée d’échanges riche d’enseignements, autant sur le plan des interactions entre les membres du jury issus de milieux différents (scientifiques, culturels, artistiques, académiques, territoriaux, etc..), que de la complémentarité des approches, des retours d’expérience ou des questions de fond posées quant à la nature de l’art, de la médiation ou des rapports art-science. Cela est encourageant pour les artistes et les scientifiques de qualité qui ont contribué à cet appel, et au delà pour la constitution d’une structure en réseau transversale véritablement facilitatrice. Nous oeuvrons dans ce sens au sein du pôle Art & Science du CCE.

8 avril 2015

RÉSEAU ARTS SCIENCES/ PARC ORSAY UNIVERSITÉ

Rencontre du 7 Avril 2015 : Cette journée organisée par Hervé Pérard de SIANA  a réuni différents acteurs Art/Science du réseau IdF (Diagonale de Saclay, LIMSI, Université Paris-Sud, CEA, S(Cube) et le futur CNAS (Centre National Arts-Sciences) de Meylan. Elle s’est déroulée pour une part dans les locaux de S(Cube) sur le Parc Orsay Université, et d’autre part par une visite de l’exposition Arts Numériques « Horizons Matriciels » présentée du 2 au 30 Avril à l’ENSIIE au sein de l’Université d’Evry. Elle s’inscrit dans la continuité d’une action cohérente de mutualisation des réseaux, aujourd’hui trop épars, dont le but clairement affiché est de rapprocher les artistes et les scientifiques souhaitant croiser, sans les dissoudre, leurs champs d’explorations communs. Plusieurs volets ont été abordés indiquant la complémentarité entre les approches universitaires par appels à projets et les actions territoriales, le modus vivendi d’un réseau à l’échelle nationale et son rôle précis, l’importance de l’expérience esthétique (résidences d’artistes), la nécessité d’un questionnement sur la part des technologies dans le dialogue art-science ou encore l’impact sociopolitique de telles entreprises. Une voie pourrait s’ouvrir avec la proposition d’Antoine Conjard suggérant la mise en place de réseaux  ‘intermédiaux’ capables de mener des actions transversales innovantes entre les pôles art & science départementaux et les structures méta ou plus institutionnalisées. Un tel terreau favoriserait à la fois l’ancrage territorial et l’action culturelle au sens large sur le plan national.

19mars2015_neurospin

19 mars 2015

NEUROSPIN – CEA SACLAY / SEMAINE DU CERVEAU

1er Avril 2015: Visite du NeuroSpin et du futur bâtiment accueillant l’aimant le plus grand du monde (17 teslas) dans le cadre de la Semaine du cerveau. Conférence de Denis le Bihan sur  la neuroimagerie  et discussion avec les chercheurs pour de possibles projets Art & Science au CEA de Saclay.

10 février 2015

DIAGONALE PARIS SACLAY : Scientifique recherche Artiste (et vice versa)…

Artiste recherche scientifique (et vice versa)….

27 Janvier 2014 / Proto 204, Orsay: Présentation de la « Science de l’Art » et du pôle Art & Science du CCE à l’Université Paris Sud (Orsay) en présence de nombreux acteurs de la diagonale, d’artistes et de scientifiques de différentes structures. Parmi les autres présentations précédant les riches échanges entre artistes et scientifiques : Ronan James de l’accélérateur d’innovations / Proto 204, Stéphanie Couvreur de la Diagonale Paris Saclay et Hervé Pérard de Siana (ENSIIE, Evry).

25janvier2015_tras

25 janvier 2015

RÉSEAU ARTS SCIENCES/ ATELIER ARTS SCIENCES DE MEYLAN (ISÈRE)

Contribution aux rencontres du 14 Janvier 2015 : Veille de projets artistiques entre arts et sciences et l’Education Artistique et Culturelle associée. Organisée par l’Atelier Arts Sciences de l’Hexagone Scène Nationale de Meylan, elle a réunit plusieurs acteurs  nationaux:  Athénor (Nantes), MC2 (Grenoble), Espace Malraux (Chambéry), Grame, TNG et Erasme (Lyon), Siana (Evry),  Les Grans Moulins (Pont de Claix), Granit (Belfort).

Moments forts :Présentation de la Science de l’Art et des missions du pôle Art & Science du Collectif. Annonce par A. Conjard, directeur de l’Hexagone, de la Création du Centre National Arts Sciences (CNAS) de Meylan. Présentation d’Experimenta 2015 et de plusieurs projets arts et sciences sur le territoire (parmi les projets avancés, citons Hyperlight de Thomas Pachoux et les expériences multisensorielles liées au gant technologique EZRA). Programmation de réunions de travail communes afin d’articuler les réseaux arts & sciences ou les partenariats à l’échelle du territoire national. Annonces de festivals, workshops et projets d’étude. Enjeux éthiques et éducatifs couverts par le champ art-science.

8 janvier 2015

PARTENARIATS

PARTENAIRES DU PÔLE ART & SCIENCE / CC91

Partenaires Institutionnels:

Conseil Départemental de l’Essonne

Conseil Régional d’Ile de France

Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale (Académie de Versailles)

Universités, Centres de Recherches:

Fondation Campus Paris Saclay

Université Paris Sud

CEA (Saclay)

HEC (Espace d’art contemporain)*

CNRS (LIMSI)

Université d’Evry Val d’Essonne

Projet Européen Art/Science Synenergene (Université Panthéon Sorbonne, UPS)

Centres Culturels, Réseaux Art & Science:

Diagonale Paris-Saclay

Scène Nationale d’Evry Val d’Essonne (Théâtre de l’Agora, Evry)

SIANA (Centre ressource pour les cultures Numériques), ENSIIE, Université d’Evry

Sciences Essonne (Génopôle, Evry)

S-Cube (Orsay campus)

Réseau Art-Science (St Quentin en Yvelines)

Théâtre de l’Agora

PARTENAIRES DE LA T.R.A.S.

Scènes Nationales,

LUX Scène Nationale de Valence

TNP Théâtre National Populaire de Villeurbanne

HEXAGONE, Scène nationale de Meylan

ATHENOR, Scène Nomade de diffusion & de création de Nantes St Nazaire

Théâtre de St Quentin en Yvelines, Scène Nationale

Scène Nationale de Lunéville*

Scène Nationale de l’Oise (Théâtre impérial, Compiègne)

Scènes conventionnées :

Théâtre des Ateliers, OMNSH (Lyon)

La Faïencerie (Creil, Chambly)

Théâtre Municipal Gabrielle Robinne (Montluçon)

Espace Jean Legendre

Centres artistiques ou dramatiques nationaux :

GMEA, Centre National de création musicale (Albi)

GRAME, Centre National de création musicale (Lyon)

Théâtre Nouvelle Génération (Lyon)

CESARE, Centre national de création musical (Béthény)

Le Citron Jaune, Centre national des Arts de la rue (Port St Louis du Rhône)

La Brèche, Pôle national des arts du cirque (Cherbourg)

Centre National du Théâtre (Paris)

Théâtre de St Quentin en Yvelines

Réseaux ou associations nationales :

CNES (Paris)

CNAS (Atelier Arts Sciences de Meylan)

IRI, Centre Pompidou (Paris)

Themaa (Paris)

Le Fresnoy*

Centres Art & Science, Centres culturels, Observatoires & Collectifs territoriaux

AADN (Lyon)

Maison des Métallos (Paris),

Collectif pour la Culture en Essonne (CC91)

Réseau Education artistique & culturelle Arts Sciences (Meylan)

Passerelle Arts Sciences Technologies (Albi)

SIANA, Centre de ressources pour les cultures numériques

L-EST, Laboratoire européen Spectacle vivant et Transmedia

Universités :

Université de Bordeaux II (FACTS, Mission Culture, Arts et Sciences),

Université Paris I panthéon Sorbonne

Agences Régionales & Interrégionales:

ARCADI, Ile de France

OARA, Office Artistique de la région Nouvelle Aquitaine

Partenaires Européens:

Théâtre de Liège

 

* Contacts établis / Liste non exhaustive

8janvier2015_anneelumiere

8 janvier 2015

ANNÉE DE LA LUMIÈRE – PARIS LA SORBONNE

07 Janvier 2015: Inauguration officielle de l’année de la lumière à la Sorbonne en présence de l’ensemble du comité national présidé par Costel Subran, des acteurs publics et privés associés à l’évènement. Présence de prix Nobel de physique et encouragements aux jeunes ingénieurs porteurs de projets (prix fibre de l’innovation). La Science de l’Art 2011 dont le thème était la lumière a été labellisée dans le centre ressource de l’Année lumière: La science de l’Art – Année de la lumière – Labellisation

 

 

20 décembre 2014

LE FESTIVAL VIVANT – SYNENERGENE

Rencontre Catalyse au PROTO 204, Université Paris Sud, Orsay.

10 Décembre 2014 : Organisée dans le cadre du projet Européen Art/Science Synenergene, cette rencontre sur le thème de la biologie de synthèse était basée sur la constitution « à l’aveugle » de  trois groupes de travail d’une dizaine de chercheurs dans le but d’approcher les points de connexions entre les communautés artistiques et scientifiques.  Le premier animé par Pauline Dorkel de la diagonale de Saclay présentait l’installation « Ceci n’est pas un citron » de Maher Ben khaled, Sylvie Lautru et Sylviane Liotenberg.  Le second animé par Marjorie Carré de la Fondation Forum D’Action Modernités présentait : « Le vivant, c’est quoi » basé sur l’expérience de la généticienne Monique Bolotin-Fukuhara. Le troisième animé par Dorothée Browaeys de Synenergene incluait les présentations « Manipulations de virus: jeux dangereux » de Dorine Bonte & « Des applications très sombres de la biologie de synthèse » de Guillaume Baptist de l’Institut Curie. MW Debono représentait le CCE en tant que scientifique en duo avec l’artiste plasticienne Lia Giraud. L’ensemble des portraits croisés réalisés et des vifs échanges qui ont suivi était dynamique et très stimulant.